Arbrealettres

Poésie

L’instant de la grande douleur (Aïcha Arnaout)

Posted by arbrealettres sur 3 mai 2017



 

L’instant de la grande douleur
d’avant l’entière nudité

Je n’avais pas de mains
pour cacher mon visage
pas de larmes
pour pleurer

En marge du cri éternel
je me débattais
blessure exsangue
fil coupé

(Aïcha Arnaout)

Illustration: Eric Fortune

 

Publicités

2 Réponses to “L’instant de la grande douleur (Aïcha Arnaout)”

  1. Luciole said

    Je te donnerai mes larmes sur le fil de ta douleur.
    Je te donnerai mes mains pour embrasser ton visage.
    Je te donnerai ma nudité comme un cri éternel.

    • arbrealettres said

      TRES joliment poétique positif et sensuel à la hauteur du désespoir à combler
      Merci Luciole de tes commentaires sensibles 🙂

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :