Arbrealettres

Poésie

Archive for 4 mai 2017

Avoir tant offert (Max Alhau)

Posted by arbrealettres sur 4 mai 2017



 

Illustration: ArbreaPhotos   

    
Avoir tant offert à l’aube
et ne récolter que des lueurs avares
qui abrègent le jour,
disparaître comme des feuilles
consumées par le feu.

Qui répondra à des paroles lézardées,
à une vie sans appel,
transparente après la pluie ?

(Max Alhau)

 

Recueil: Présence de la Poésie
Editions: Editions des Vanneaux

Publicités

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Même si (Max Alhau)

Posted by arbrealettres sur 4 mai 2017



    
Même si tu crois
avoir compris le chant du merle
ou le sens du monde,
tu sais qu’en fin de compte
le mystère remportera
sur l’évidence ou la raison.

(Max Alhau)

 

Recueil: Présence de la Poésie
Editions: Editions des Vanneaux

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Nous sommes tenus au secret (Max Alhau)

Posted by arbrealettres sur 4 mai 2017



 

Illustration

    

Nous sommes tenus au secret
par des assesseurs inconstants.
Nous n’exprimons que le silence
qui est l’envers de la parole,
ou le souffle en sursis.
De cet acte cruel en vérité
subsiste le goût de la cendre,
de l’amertume et de la douleur.
Nous taire est devenu ce langage
dont le vent a porté très haut
la connaissance et le respect.

(Max Alhau)

 

Recueil: Présence de la Poésie
Editions: Editions des Vanneaux

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le vent soustrait (Max Alhau)

Posted by arbrealettres sur 4 mai 2017



    

Le vent soustrait

Tout s’échappe, se délite
et gagne la fumée,
le souffle et les choses sans forme
autour desquelles nous gravitons.
Les mots comme les gens
courent au plus pressé
puis s’effacent dans leur blancheur.

(Max Alhau)

 

Recueil: Présence de la Poésie
Editions: Editions des Vanneaux

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Vérité mirage (Max Alhau)

Posted by arbrealettres sur 4 mai 2017



Illustration
    
Vérité mirage

Le feu éteint, la cendre s’envole.
Les traces que l’on découvre
nous renvoient à un destin
aussi léger que notre souffle.
II ne subsiste de ce passage
souligné en blanc
que des images tremblant à contre-temps.
L’éclair, convenons-en,
aura été à notre mesure.

(Max Alhau)

 

Recueil: Présence de la Poésie
Editions: Editions des Vanneaux

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nous sommes toujours en quête (Max Alhau)

Posted by arbrealettres sur 4 mai 2017



Illustration: Octavio Ocampo
    

Nous sommes toujours en quête d’un territoire, d’un visage
que nous avons découverts depuis longtemps
et sur lesquels nous fermons les yeux.

Le désert, l’oasis, le corps de l’autre
demeurent comme le promontoire au bout duquel
l’horizon est l’ultime point que nous convoitons.

Le départ aura-t-il jamais lieu ?

(Max Alhau)

 

Recueil: Présence de la Poésie
Editions: Editions des Vanneaux

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Épris d’un pays (Max Alhau)

Posted by arbrealettres sur 4 mai 2017



 Illustration: Robert Cattan

    

Épris d’un pays que nous avons bâti
à la mesure de nos erreurs,
de nos détresses, de nos dénis,
nous avançons, endettés par une vie
qui ne nous restituera jamais les espoirs
que nous lui avions concédés.

Quel chemin s’accordera à notre marche,
à nos exigences ?

Jusqu’où l’horizon nous mènera-t-il,
quand il serait vrai que notre image
s’est abîmée en nous ?

(Max Alhau)

 

Recueil: Présence de la Poésie
Editions: Editions des Vanneaux

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nous attendons (Max Alhau)

Posted by arbrealettres sur 4 mai 2017



Illustration

    

Dans son vol, une grive emporte la rivière
et les dernières parcelles de la prairie.

Ce qui subsiste s’accommode d’une présence
qui ne lui appartient plus.

Nous ignorons tout de nos croyances
réfutées un jour de tempête.

Nous attendons qu’une porte s’ouvre
et qu’une voix nous interpelle.

(Max Alhau)

 

Recueil: Présence de la Poésie
Editions: Editions des Vanneaux

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le foyer (Paul Verlaine)

Posted by arbrealettres sur 4 mai 2017



Illustration: Georg Friedrich Kersting
    

Le foyer, la lueur étroite de la lampe ;
La rêverie avec le doigt contre la tempe
Et les yeux se perdant parmi les yeux aimés ;
L’heure du thé fumant et des livres fermés ;
La douceur de sentir la fin de la soirée ;
La fatigue charmante et l’attente adorée ;
De l’ombre nuptiale et de la douce nuit,
Oh ! tout cela, mon rêve attendri le poursuit
Sans relâche, à travers toutes remises vaines,
Impatient mes mois, furieux des semaines !

(Paul Verlaine)

Découvert ici: https://eleonoreb.wordpress.com/

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »