Arbrealettres

Poésie

L’été entre par la fenêtre (Pierre Albert-Birot)

Posted by arbrealettres sur 7 mai 2017




    

l’été entre par la fenêtre et met la chambre dehors
parce que l’été n’aime pas les maisons

et puis les yeux qui regardent font de beaux dessins géométriques
comme on en voit représentés sur les tableaux d’optique

mais les yeux qui regardent ne pensent pas aux dessins qu’ils font
et les choses aiment à être regardées par des yeux
qui les voient pour la première fois

un oeil a bien plus vite jeté un pont qu’un ingénieur
que de charges de joie peuvent passer sur ces ponts

il y avait des jardins des toits et bien d’autres choses encore
mais le regard est venu et a remporté tout ce qu’il a pu

Je me demande où les regards peuvent mettre tout ce qu’ils emportent

(Pierre Albert-Birot)

 

Recueil: Poèmes à l’autre moi précédé de La Joie des sept couleurs et suivi de Ma morte et de La Panthère noire
Editions: Gallimard

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :