Arbrealettres

Poésie

FAUSSE JOIE (Pierre Reverdy)

Posted by arbrealettres sur 11 mai 2017



Valeri Tsenov  (8) [1280x768]

 

FAUSSE JOIE

LA tristesse
l’attente
le désespoir
La ville lumineuse en haut du rocher blanc
Et l’éclat de Midi passé
Malgré le temps
Les temples s’illuminent de pauvres réverbères
Plus gais que le soleil
Ou la sonnerie des trompettes rouges au réveil
Tout le monde est passé par là
Ceux qui travaillent
Ceux qui mangent
Tout mange
Et même celui-là
Quelquefois les dents se montrent entre les flots
l’écume ballottée
et le petit canot
Mais le danger prévu s’arrête sur le seuil
Et tout est oublié
Le carnaval en deuil
est assis sur le temple
Et la rumeur du coeur soulèverait le toit
Les rires étouffés
Et les pas en silence
Devant la maison morte et qui brise le coin
S’il y avait seulement moyen de rire
Un peu plus loin

(Pierre Reverdy)

Illustration: Valeri Tsenov

 

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :