Arbrealettres

Poésie

Archive for 14 mai 2017

Etoiles sur les sommets (Mizuhara Shûôshi)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2017



Etoiles sur les sommets –
le village aux vers à soie
dort en silence

(Mizuhara Shûôshi)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Absence (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2017



Absence

Je n’ose ouvrir la porte
de crainte de découvrir
un cadavre allongé derrière
ou de respirer l’odeur de l’absence.

(Jean-Baptiste Besnard)

son site ici: Jean-Baptiste Besnard

Illustration: Vladimir Kush

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 2 Comments »

Collier (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2017



Des larmes perlent à tes paupières
et coulent sur tes joues
pour entourer ton cou
d’un collier de tristesse
qui trouble mon regard.

(Jean-Baptiste Besnard)

son site ici: Jean-Baptiste Besnard

Illustration: Jean-Claude Forez

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 2 Comments »

La mer (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2017



La mer

Le roc est rouge brique
Tout autour de la crique
L’été teint l’horizon
D’un bleu de déraison

Le flot est bleu d’opale
Sur le sable d’or pâle
Crevettes crabes et algues
Brodent l’assaut des vagues

Dans les espaces bleutés
Les nuages se sont heurtés
Et la mer émeraude
Autour des rochers rôde

En vagues bondissantes
Dans la lumière crue
La foule court les rues
Vers les plages bruissantes

La nuit criblée d’étoiles
Dans un vaste ciel pur
Bientôt reposera sur
La mer semée d’étoiles.

(Jean-Baptiste Besnard)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Je vis une rose (Manuel Bandeira)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2017



 

Je vis une rose
Une rose blanche
Seule sur la branche
Sur la branche seule
Seule dans le monde …

(Manuel Bandeira)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Les pirates du soleil dansent sur la grève (Rabah Belamri)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2017



encore la nuit
le silence nous serre les lèvres
la pierre de la peur est déjà dans le ventre

quelle main mettra en place le jour
quel pied donnera le gué

les chiens se taisent
l’attente franchit le rempart

jubilation
de l’autre côté la terre dresse ses mâts
les pirates du soleil dansent sur la grève

(Rabah Belamri)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

A celui qui s’endort (Marguerite Clerbout)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2017




Le Ciel envoie les oiseaux à celui
qui s’endort auprès des eaux tranquilles.

(Marguerite Clerbout)

Illustration: John William Waterhouse

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Au soleil (Nancy Huston)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2017



au soleil,
je me cache les yeux

pour mieux voir

(Nancy Huston)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Tu (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2017



Tu fus la flamme qui s’éteint
à force de brûler dans l’âtre
Tu fus l’oiseau du matin
dans un ciel d’une teinte bleuâtre
qui s’envole du toit de la maison
vers la ligne de l’horizon

Tu fus la fleur dans le parterre
qui fleurit pour un jour
et s’incline vers la terre
à la fin d’un amour

Tu fus la rivière
qui coulait vers la mer
passant sous un grand pont de fer
ou un petit pont de pierre

Tu fus cette larme
au coin de l’oeil
qui fascine et charme
même après un deuil

Tu es l’infime goutte de rosée
sur la corolle de la fleur posée
qui capte tout le soleil
et devient un bijou vermeil

Tu es la vague marine
qui vient enlacer le récif
dans un mouvement lascif
et embrasser l’île mutine

Tu es l’étoile unique
d’un ciel de nuit
qui brillamment luit
au col de sa tunique

Tu es le feuillage
d’une forêt d’outremer
sous le bruyant passage
d’un groupe d’oiseaux de mer

Tu es le bateau dans la brume
qui soulève l’écume

Tu es le corps de la déesse
que je découvre en rêvant
nue dans le souffle du vent
qui voluptueusement te caresse

Tu es ce regard de luxure
qui m’enivre et me torture

Tu es cet oiseau de volupté
venu nicher dans ton corsage
où se blottit un sein sage
qui veut prendre sa liberté

Tu es ce sable de la plage
sur laquelle je vagabondais
et qui de jolies filles abondait
mais je ne voyais que ton visage

Tu es la branche
à laquelle s’accroche le rameau
sur lequel se pose l’oiseau
quand tu tortilles de la hanche
dans les rues du hameau

Tu es cet épi de blé
qui donnera cette moisson fertile
dans un champ qui n’est qu’une île
au milieu de ce pays troublé
par ta présence voluptueuse
dans ta robe vaporeuse

(Jean-Baptiste Besnard)

son site ici: Jean-Baptiste Besnard

Illustration: Ekaterina Panikanova

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

SOUVENIR DES EAUX (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2017



SOUVENIR DES EAUX

La rivière se souvient de sa source
et y retourne en pèlerinage
mais parfois ne la retrouve pas

La vague se souvient
des courbes de ton corps
qu’elle avait épousées
et les reproduit à chaque marée

Le sable humide moule ton pas

et je pourrai plus tard
y poser le mien

Le vent s’est tari
comme la source des eaux
Le soleil s’est éteint
comme la lampe de ta chambre
Mon coeur a cessé de battre
comme celui des oiseaux.

(Jean-Baptiste Besnard)

Illustration: Pierre Marcel

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :