Arbrealettres

Poésie

Je voudrais tant que tu sois (Herman Gorter)

Posted by arbrealettres sur 15 mai 2017



Illustration: René Magritte
    
Je voudrais tant que tu sois cet air
Qui m’entoure et me pénètre
Pouvoir te respirer.
Te voir dans la haute lumière
Et passer en toi.

Où sont tes bras, tes mains,
Les blanches terres plus que belles
De tes épaules, tes seins brillants ?
J’ai tellement soif,
Tellement faim.

(Herman Gorter)

 

Recueil: Poètes néerlandais de la modernité
Traduction: Anna Maria van Soesbergen et Henri Deluy
Editions: Le Temps des Cerises

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :