Arbrealettres

Poésie

Deux vaches (Anneke Brassinga)

Posted by arbrealettres sur 18 mai 2017



    

Deux vaches dans l’autre monde
ruminent leur vie qui continue
les yeux embués nostalgiques
d’une faim qui ne cède pas
devant l’herbe.

(Anneke Brassinga)

 

Recueil: Poètes néerlandais de la modernité
Traduction: Kim Andringa
Editions: Le Temps des Cerises

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :