Arbrealettres

Poésie

Ils ne veulent pas écouter mes doigts (Hans Lodeizen)

Posted by arbrealettres sur 18 mai 2017



 


    
ils ne veulent pas écouter mes doigts
ils ont joué avec des mouches
ils trouvent que la vie est une récréation
et la terre une cour

ils ont marché dans les prés
ils ont croisé les vaches
ils ont couru.
je suis seul et sans eux, ils me croisent et c’est un autre
ils sont d’autres quand ils me croisent
je les aime dans mes rêves.

c’est pourquoi je rêve: pour être un poêle
dans une vieille chambre, un gros monstre
ronronnant voluptueux et bienfaisant.

le poêle aspire mon amour.

(Hans Lodeizen)

 

Recueil: Poètes néerlandais de la modernité
Traduction: Saskia Deluy
Editions: Le Temps des Cerises

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :