Arbrealettres

Poésie

LE HIBOU (Pierre Della Faille)

Posted by arbrealettres sur 18 mai 2017



 

LE HIBOU

Le hibou n’est qu’une horloge à plumes, avec deux
cadrans à secondes et une seule aiguille, la petite.
Il marque toujours six heures.
Il se moque, je le sais. Pourtant il est minuit moins le quart
et demain, peut-être, on aura crevé le soleil.

(Pierre Della Faille)

 

 

Publicités

3 Réponses to “LE HIBOU (Pierre Della Faille)”

  1. A reblogué ceci sur Maître Renard.

  2. Luciole said

    Un festival de hiboux! magnifique.
    Etonnant comme la tête du hibou ressemble à celle d’un chat!
    Les prunelles peut-être, les aigrettes?

  3. arbrealettres said

    oui c’est vrai et finalement animaux plutôt nocturnes aussi les chats
    peut-être le pourquoi de ces yeux qui se ressemblent ?

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :