Arbrealettres

Poésie

Ce qui se retire (Max Alhau)

Posted by arbrealettres sur 19 mai 2017




    
Ce qui se retire,
ce n’est pas la mer,
mais toi simplement
dont la voix se perd,
dont le souffle se mêle
au vent d’aval.

C’est toi qui te retires
en suivant l’incendie,
en négligeant la cendre,
en sachant que le temps
a inversé son cours.

(Max Alhau)

 

Recueil: Présence de la Poésie
Editions: Editions des Vanneaux

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :