Arbrealettres

Poésie

Comme boutons frais (Herman Gorter)

Posted by arbrealettres sur 19 mai 2017



 

    
Comme boutons frais
votre présence,
comme boutons de rose
le rouge délicat de vos joues, votre gaîté,
comme d’éclatantes gouttes
d’argent, de provocation,
vos yeux quand vous les écartez de moi,
que le délicieux corps mince se courbe
en arrière, de côté, comme un roseau,
afin de m’attirer vers vous,
votre tendre sourire veut me dire:
tu ne viens pas

(Herman Gorter)

 

Recueil: Poètes néerlandais de la modernité
Traduction: Henri Deluy
Editions: Le Temps des Cerises

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :