Arbrealettres

Poésie

Ô amie, réveille-toi (Kabîr)

Posted by arbrealettres sur 20 mai 2017



 
    
Ô amie, réveille-toi; ne dors plus!
La nuit est finie; veux-tu aussi perdre ta journée ?
D’autres qui se sont réveillées à temps ont reçu des bijoux,
Ô femme folle ! tu as tout perdu pendant ton sommeil.
Ton Amoureux est sage et toi tu es insensée, ô femme !
Jamais tu n’as préparé le lit de ton époux.
Ô folie — tu as passé tes jours en jeux inutiles.
Ta jeunesse s’est flétrie en vain car tu n’as pas connu ton Seigneur.
Éveille-toi, Éveille-toi !
Vois, ton lit est vide.
Dans la nuit Il t’a quittée.

Kabîr dit : « Celle-là seule s’éveille
dont le coeur est percé par les flèches de sa parole…»

(Kabîr)

 

 

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :