Arbrealettres

Poésie

Canzone de l’endormie sur un doute (Paul Fort)

Posted by arbrealettres sur 21 mai 2017



Canzone de l’endormie sur un doute

Dormez, ne croyez plus, la joue à mon épaule,
qu’il n’est pas de tendresse au monde hors la nôtre,
que l’amour se disperse et meurt de l’un pour l’autre,
mais croyez aux zéphyrs s’aimant de pôle en pôle
et que les papillons sont les âmes des saules.
Dormez, voyez ce soir l’amour universel,
dormez en regardant par tous les yeux du ciel.

(Paul Fort)

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :