Arbrealettres

Poésie

Passent les heures (Charles Juliet)

Posted by arbrealettres sur 21 mai 2017



Passent les heures

dans l’âme vacante
ne subsiste plus
que le désir de la vie
la plus haute

la douce lumière
s’avive

submergé
par un amour
sans raison

(Charles Juliet)


Illustration: Fabienne Contat

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :