Arbrealettres

Poésie

Archive for 22 mai 2017

Le soleil tombe (Marie-Claire Bancquart)

Posted by arbrealettres sur 22 mai 2017



    Illustration
    
Le soleil tombe.
Un jour, il tombera du haut
de son existence

son haut pas très haut
(étoile
de petit rang).

Nous ?

Tombés
avant lui.

En cette fin d’après-midi pourtant
c’est une jacinthe
que dans l’auto arrêtée sur la route, nous recevons en plein dans les yeux

ou la trace brillante d’un escargot sur une feuille

plus fortes
que la fin en marche.

Nous acceptons alors de vivre avec le provisoire.

(Marie-Claire Bancquart)

 

Recueil: Terre Energumène
Editions: Le Castor Astral

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je rêve que je rêve (Marie-Claire Bancquart)

Posted by arbrealettres sur 22 mai 2017



    

Je rêve que je rêve

dans mon rêve je me réveille

je cesse de dormir à présent

je ne sais plus où prendre l’affût
de cet animal blotti dans tellement de niveaux de brume.

(Marie-Claire Bancquart)

 

Recueil: Terre Energumène
Editions: Le Castor Astral

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

À L’INTÉRIEUR MÊME DE L’ABSENCE (Marie-Claire Bancquart)

Posted by arbrealettres sur 22 mai 2017




    
À L’INTÉRIEUR MÊME DE L’ABSENCE
UNE AUTRE ABSENCE
COMME UNE LUNE MORTE DANS LA NEIGE

(Marie-Claire Bancquart)

 

Recueil: Terre Energumène
Editions: Le Castor Astral

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Tu parles de l’absence (Marie-Claire Bancquart)

Posted by arbrealettres sur 22 mai 2017



    Illustration: Philippe Legoubin
    
Tu parles de l’absence, tu en souffres
mais elle était depuis toujours
à l’origine
dans la gelée qui te donna naissance,
oh! mauvais funambule de l’être.

(Marie-Claire Bancquart)

 

Recueil: Terre Energumène
Editions: Le Castor Astral

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Prendre à pleines mains la minute (Marie-Claire Bancquart)

Posted by arbrealettres sur 22 mai 2017



    

… Prendre à pleines mains la minute
la serrer.
Il en sort un fruit mûr
que j’ai longtemps cherché à l’aveuglette, parmi les leçons des ténèbres.

(Marie-Claire Bancquart)

 

Recueil: Terre Energumène
Editions: Le Castor Astral

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’épaisseur du sang (Marie-Claire Bancquart)

Posted by arbrealettres sur 22 mai 2017



Illustration
    
L’épaisseur du sang
remuée, retournée dans les ténèbres,
soupe à emportements, haines, passions,

tant insultée, tant célébrée.

Une trace reste. Une espèce de flamme
qui brûle dans les mots
mais
incertaine
se heurte
au gel du monde.

Ne peut
que l’aborder de face

et tenter
de le pénétrer.

Oui, l’incertaine, l’insistante…

(Marie-Claire Bancquart)

 

Recueil: Terre Energumène
Editions: Le Castor Astral

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Qu’avez-vous fait (Marie-Claire Bancquart)

Posted by arbrealettres sur 22 mai 2017



Illustration: Benoit Colsenet
    
Qu’avez-vous fait, sinon
marcher sur terre énergumène.

Chercher un lieu

mais le voyage était sans fin.

Chercher quelqu’un. Mais c’était
à qui chercherait, sans prendre une autre main.

Même l’extrémité des branches
aurait été une patrie.

Perdus, vous vous en alliez avec la galaxie
mais vous serrez un mot qui vous est resté,
entendu par hasard au seuil d’une porte
comme reçoit une caresse un cheval solitaire.

Un mot
devenu
soleil et lieu.

(Marie-Claire Bancquart)

 

Recueil: Terre Energumène
Editions: Le Castor Astral

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quelquefois dans notre cerveau (Marie-Claire Bancquart)

Posted by arbrealettres sur 22 mai 2017




    
Quelquefois
dans notre cerveau

électrochoc

un soleil
darde
au milieu des chairs.

Nous sentons notre sang
éclater dans les coins et les recoins du corps :

c’est une pointe
magnifique ou terrible
du monde.

Incorporée.

(Marie-Claire Bancquart)

 

Recueil: Terre Energumène
Editions: Le Castor Astral

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Sur le Rhin (Marie-Claire Bancquart)

Posted by arbrealettres sur 22 mai 2017



Illustration: Odd Nerdrum
    
Sur le Rhin
le pont entre la ville allemande Breisach
et sa vieille ennemie française au nom d’écho
Neuf-Brisach
crie tellement de soleil qu’on oublie en le traversant
les siècles de canons et de bombes.

Les meules de foin roulent sous la gloire du soleil, tout dit
la joie du ciel dans une étourdissante immobilité,

le langage cesse de clabauder la haine, il se tient là parmi
les ombres apaisées,

un homme, une femme s’endorment à deux, le long de la douceur de leur peau.

Pourquoi pas cette minute, pourquoi pas la paix, pourquoi pas nous ?

(Marie-Claire Bancquart)

 

Recueil: Terre Energumène
Editions: Le Castor Astral

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

En rêve tu es mienne (Attila Jozsef)

Posted by arbrealettres sur 22 mai 2017



    
En rêve tu es mienne

Notre bonheur s’est tapi, muet,
Nous écoutions cachés dans un silence secret.
Même les flammes du poêle dansaient avec bonheur,
L’ardeur de l’amour desséchait nos lèvres.
Même l’austère pendule ne bourdonnait pas.
Les murs blancs et fiers en furent abasourdis …

En rêve, tu es toujours à moi toute entière.
Parfois, même réveillé, je crois encore à nos baisers.

(Attila Jozsef)

Découvert ici: http://laboucheaoreilles.wordpress.com/

Recueil: Le mendiant de la beauté
Traduction: Francis Combes, Cécile Guichard, Georges Kassai
Editions: Le temps des cerises

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :