Arbrealettres

Poésie

Cœur pur (Attila Jozsef)

Posted by arbrealettres sur 22 mai 2017



Illustration: Egon Schiele
    
Cœur pur

Je n’ai ni père, ni mère,
ni dieu, ni patrie,
ni berceau, ni linceul,
ni baiser, ni maîtresse.

Voilà trois jours que je ne mange
ni beaucoup ni peu.
Mes vingt ans, c’est ma puissance.
Mes vingt ans, je les vends.

Si personne ne les veut,
Que le diable les prenne.
le cœur pur je force les portes,
Et s’il faut, la mort j’apporte.

On m’attrape et on me pend,
En terre bénie on m’étend,
de la mort la mauvaise herbe
pousse sur mon cœur superbe.

(Attila Jozsef)

 

Recueil: Le mendiant de la beauté
Traduction: Francis Combes, Cécile Guichard, Georges Kassai
Editions: Le temps des cerises

Publicités

2 Réponses to “Cœur pur (Attila Jozsef)”

  1. Luciole said

    « Le Crédo du Samouraï
    Je n’ai pas de parents; je fais du Ciel et de la Terre mes parents.
    Je n’ai pas de pouvoir divin; je fais de l’honnêteté ma force.
    Je n’ai pas de ressources; je fais de l’humilité mon expédient.
    Je n’ai pas de don magique; je fais de ma force d’âme mon pouvoir magique. »
    .
    .
    .Bushido, la voie du guerrier.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :