Arbrealettres

Poésie

Mon corps et mon esprit sont malades du besoin de Toi (Kabîr)

Posted by arbrealettres sur 23 mai 2017



    

 

Mon corps et mon esprit sont malades du besoin de Toi.
O bien aimé ! Entre dans ma maison.
Si le peuple dit que je suis ton épousée, j’ai honte;
car encore je n’ai point touché ton coeur avec mon coeur.

Alors qu’est en moi cet amour ?
Je n’ai plus goût pour me nourrir et je ne puis dormir;
mon coeur ne goûte aucun repos, non plus dans ma maison que dehors.
Comme l’eau pour l’altéré, ainsi est l’amant pour l’épouse.
Ah ! qui portera mon message à celui que j’aime ?

Kabîr ne connaît plus le repos,
et il meurt s’il ne le contemple.

***

My body and my mind are grieved for the want of Thee;
O my Beloved! come to my house.
When people say I am Thy bride, I am ashamed;
for I have not touched Thy heart with my heart.

Then what is this love of mine? I have no taste for food,
I have no sleep; my heart is ever restless within doors and without.
As water is to the thirsty, so is the lover to the bride.
Who is there that will carry my news to my Beloved ?

Kabîr is restless :
he is dying for sight of Him.

(Kabîr)

 

 

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s