Arbrealettres

Poésie

Archive for 24 mai 2017

Souris grise et souriceau (Jean-Pierre Vallotton)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2017



Souris grise et souriceau

Une souris grise
repasse ses chemises

Un jeune souriceau
recoud son chapeau

Un rat d’opéra
reprise ses bas

Une souricette
lave ses chaussettes

Un petit rat d’hôtel
fixe ses bretelles

Une souris des champs
astique ses gants

Un joli raton
met son pantalon

Une souris blanche
retrousse ses manches

Un beau rat musqué
lace ses souliers

Une jeune rate
renoue sa cravate

Mais un vieux rat d’égout
ne fait rien du tout

(Jean-Pierre Vallotton)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 2 Comments »

LA-BAS (Charles Le Goffic)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2017


 


 

Bretagne

LA-BAS

Les Bretonnes au coeur tendre
Pleurent au bord de la mer;
Les Bretons au coeur amer
Sont trop loin pour les entendre.

Mais vienne Pâque ou Noël,
Les Bretons et les Bretonnes
Se retrouvent près des tonnes
D’eau-de-vie et d’hydromel.

La tristesse de la race
S’éteint alors dans leurs yeux;
Ainsi les plus tristes lieux
Ont leur sourire et leur grâce.

Mais ce n’est pas la gaîté
Aérienne et sans voiles
Qui chante et danse aux étoiles
Dans les belles nuits d’été.

C’est une gaîté farouche,
Un rire plein de frissons,
Ferment des âpres boissons
Qui leur ont brûlé la bouche.

Plaignez-les de vivre encor;
Ce sont des enfants barbares.
Ah! les dieux furent avares
Pour les derniers nés d’Armor!

(Charles Le Goffic)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 5 Comments »

Si peu (Czeslaw Milosz)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2017



Si peu ai-je dit.
Courts sont les jours.

Courts les jours,
Courtes les nuits,
Courtes les années.

Si peu ai-je dit.
Le temps a manqué.

Mon coeur est las
D’extase,
De désespoir,
D’ardeur,
D’espérance.

La gueule du léviathan
Se refermait sur moi.

Je restais nu sur les rivages
Des îles désertes.

La baleine blanche du monde
M’a emporté avec elle dans l’abîme.

Et à présent
Je ne sais plus ce qui était vrai.

(Czeslaw Milosz)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Ô POÉSIE — JE T’AI TANT DEMANDÉ… (Sophia de Mello Breyner Andresen)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2017



Ô POÉSIE — JE T’AI TANT DEMANDÉ…

Ô Poésie — je t’ai tant demandé !
Terre de personne, celle où j’habite.
Je ne sais plus qui je suis — moi qui survécus
Quand le roi fut tué et le royaume partagé.

***

Ó POESIA — QUANTO TE PEDI..

Ó Poesia — quanto te pedí !
Terra de ninguém é onde eu vivo
E nao sei quem sou — eu nâo morri
Quando o rei foi morto e o reino dividido.

(Sophia de Mello Breyner Andresen)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Vous êtes belles mais vous êtes vides on ne peut pas mourir pour vous (Antoine de Saint-Exupéry)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2017



petit-prince-fleurs

Vous êtes belles mais vous êtes vides, leur dit-il encore.
On ne peut pas mourir pour vous.

Bien sûr, ma rose à moi, un passant ordinaire croirait qu’elle vous ressemble.
Mais à elle seule elle est plus importante que vous toutes,
puisque c’est elle que j’ai arrosée.
Puisque c’est elle que j’ai abritée par le paravent.
Puisque c’est elle dont j’ai tué les chenilles
(sauf les deux ou trois pour les papillons).
Puisque c’est elle que j’ai écoutée se plaindre, ou se vanter,
ou même quelquefois se taire.

Puisque c’est ma rose.

(Antoine de Saint-Exupéry)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Une seule chose parfois peut suffire (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2017



Ce n’est pas
En t’accrochant
A plus en plus de choses.
En les parcourant,
En les écoutant toutes
Que tu t’éprouveras.

Une seule chose parfois
Peut suffire
Si tu lui donnes
Assez de temps
Pour communier.

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Fait accompli (Rose Ausländer)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2017



Illustration: Nicole Brousse

    
Fait accompli

Depuis quelque temps, j’ai un talent étrange:
je sais traverser les murs, tête la première.
Ce n’est pas sorcier.

Juste une certaine aptitude corporelle (ou spirituelle?)
qui survient parfois, selon mon attitude.

Je ne peux rien en dire de particulier.
Quand le moment est venu, je sens que je peux le faire et même que je dois le faire.
Cela me procure un sentiment de puissance et de liberté.

Je ne me casse pas la tête pour savoir pour quelle raison
et dans quel but il me faut passer à travers le mur.

Je passe tout simplement,
aller-retour.
Le Fait accompli
me suffit.

(Rose Ausländer)

 

Recueil: Sans visa
Traduction: Eva Antonnikov
Editions: Héros-Limite

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Insomnia (Rose Ausländer)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2017



Illustration
    
Insomnia

La nuit darde ses innombrables yeux sur moi.
Ai-je dit des yeux?
Des flèches, plutôt.
Elles foncent sur moi en sifflant, se plantent dans ma peau.

Qui donc aimerait être dans ma peau?
En vain, je m’efforce à longueur de nuit
de les ôter, de les jeter par-dessus bord.

Le matin, je me retrouve bordée par un tas d’éclats de pensée
et je m’étonne d’avoir pu sauver ma peau.

(Rose Ausländer)

 

Recueil: Sans visa
Traduction: Eva Antonnikov
Editions: Héros-Limite

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Laisse-moi fleurir (Rose Ausländer)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2017



Illustration: Nicole Boulet

    
Laisse-moi
fleurir à ton encontre
Beauté

Je veux dire
fleurir et
mourir

*

Dans
l’orchidée de mes rêves
je sens
la force
de mes chants
les années croître

***

Lass midi
dir entgegenblühn
Schönheit

Es heisst
blühn und
sterben

*

In meiner
Traumorchidee
spüre ich
die Kraft
meiner Lieder
die Jahre wachsen

(Rose Ausländer)

 

Recueil: Je compte les étoiles de mes mots
Traduction: Edmond Verroul
Editions: Héros-Limite

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans le rayon de mon amour (Rose Ausländer)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2017



    

Dans le rayon
de mon amour
pour l’univers
je prie

Je m’épanouis
et me fane
dans ma prière

***

Im Umkreis
meiner Liebe
zum All
bete ich

Ich gehe auf
und unter
im Gebet

(Rose Ausländer)

 

Recueil: Je compte les étoiles de mes mots
Traduction: Edmond Verroul
Editions: Héros-Limite

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :