Arbrealettres

Poésie

Archive for 28 mai 2017

Devoir d’homme (Homero Aridjis)

Posted by arbrealettres sur 28 mai 2017



    

Devoir d’homme,
n’être pas triste sous la lumière

(Homero Aridjis)

 

Recueil: Les poèmes solaires
Traduction: Ivan Alechine
Editions: Mercure de France

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Le poème du Soleil (Homero Aridjis)

Posted by arbrealettres sur 28 mai 2017



    

Le poème du Soleil,
a commencé il y a longtemps

(Homero Aridjis)

 

Recueil: Les poèmes solaires
Traduction: Ivan Alechine
Editions: Mercure de France

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Le Soleil (Homero Aridjis)

Posted by arbrealettres sur 28 mai 2017




    
Le Soleil, un oeil.
un oeil vif, une conscience.
Sinon pensant, un oeil de feu.
Personne ne s’est risqué à l’appeler

(Homero Aridjis)

 

Recueil: Les poèmes solaires
Traduction: Ivan Alechine
Editions: Mercure de France

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 1 Comment »

Aucun artiste (Homero Aridjis)

Posted by arbrealettres sur 28 mai 2017



    

Aucun artiste ne peut remplir
de couleur ce mur blanc
comme le maître Soleil
à trois heures de l’après-midi

(Homero Aridjis)

 

Recueil: Les poèmes solaires
Traduction: Ivan Alechine
Editions: Mercure de France

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ils courent, ils courent (Homero Aridjis)

Posted by arbrealettres sur 28 mai 2017




    

Ils courent, ils courent, les chiens du rien
sur les sables de la mauvaise mémoire
pour revenir le lendemain à leur travail
sur une autre et même plage, comme si de rien.

(Homero Aridjis)

 

Recueil: Les poèmes solaires
Traduction: Ivan Alechine
Editions: Mercure de France

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

ANTIBUCOLIQUE (Homero Aridjis)

Posted by arbrealettres sur 28 mai 2017



Illustration: Gustav Klimt   
    
ANTIBUCOLIQUE

Un vautour avec un morceau de viande rouge dans le bec
paraissait manger sa propre poitrine.

Des seins tombaient
sur un ventre comme deux serpents.

Un chien jaune léchait les ombres des pierres,
le chien sans maître affamé d’amour.

Dans la plaine, une machine invisible sifflait.
Passait l’Ange des Mystères quotidiens,

voyageant mystérieux et sans valise
dans le train de midi.

(Homero Aridjis)

 

Recueil: Les poèmes solaires
Traduction: Ivan Alechine
Editions: Mercure de France

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

PALMIER (Homero Aridjis)

Posted by arbrealettres sur 28 mai 2017



Illustration

    

PALMIER

Corps archaïque de déesse,
avec sa jupe rayée.

Ô ananas couronné
d’aigrettes vertes.

Provoqué par les vents,
il ne cesse de danser.

(Homero Aridjis)

 

Recueil: Les poèmes solaires
Traduction: Ivan Alechine
Editions: Mercure de France

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LAC OHRID (Homero Aridjis)

Posted by arbrealettres sur 28 mai 2017



Illustration

    

LAC OHRID

Vinrent les barbares au nombril du monde,
quoique le monde ait plusieurs nombrils.

Ils prirent possession des eaux plissées
et érigèrent en prophétie ce qu’ils désiraient entendre d’eux-mêmes.

Ils tracèrent des frontières sur l’eau, comme si l’eau
pouvait être divisée. Le lac resta insaisissable.

Le Soleil comme un oeil ivre dansa sur les ondes
devant les barbares et le nombril de leur monde.

Il y eut alors une blancheur plus blanche que le blanc.
Et tous les arbres de la rive regardèrent cette lumière.

(Homero Aridjis)

 

Recueil: Les poèmes solaires
Traduction: Ivan Alechine
Editions: Mercure de France

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LA FORME DES ÉCLAIRS (Homero Aridjis)

Posted by arbrealettres sur 28 mai 2017



    

LA FORME DES ÉCLAIRS

Les éclairs n’ont pas de forme définie,
les éclairs fabriquent leur propre forme.

Les éclairs durent ce que peuvent durer
des yeux noyés dans l’eau d’un verre.

Les éclairs de tes yeux sont ceux que je préfère,
quand tu n’es pas présente et que tu feins d’être avec moi.

(Homero Aridjis)

 

Recueil: Les poèmes solaires
Traduction: Ivan Alechine
Editions: Mercure de France

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aujourd’hui (Homero Aridjis)

Posted by arbrealettres sur 28 mai 2017



    

Aujourd’hui est hier et demain, ailleurs.
Rien n’est plus loin ni plus proche
que toi présente.

(Homero Aridjis)

 

Recueil: Les poèmes solaires
Traduction: Ivan Alechine
Editions: Mercure de France

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :