Arbrealettres

Poésie

Archive for 4 juin 2017

Une chose qui n’existe pas (Elise Turcotte)

Posted by arbrealettres sur 4 juin 2017



 

    

Une chose qui n’existe pas
ne peut nous être enlevée !

(Elise Turcotte)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , | 2 Comments »

L’amour s’est donc épanoui (Elise Turcotte)

Posted by arbrealettres sur 4 juin 2017



 

Illustration: Marc Chagall
    
L’amour s’est donc épanoui
pendant quelques jours seulement.

Mais c’est assez, quelques jours.

Parfois même quelques heures sont suffisantes
pour transformer une vie.

(Elise Turcotte)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Un amour chagrin (Kabîr)

Posted by arbrealettres sur 4 juin 2017



 

    

Un amour chagrin occupe et mes jours et mes nuits
et je ne connais plus le sommeil.

Je languis du désir de la rencontre, ô bien aimé !
Dans la demeure de mon père je ne trouve plus de plaisir.

Les vantaux du ciel sont ouverts; le temple se livre.
Voici venir l’époux et j’apporte à ses pieds
l’offrande de mon corps et de mon esprit.

***

A sore pain troubles me day and night,
and I cannot sleep;

I long for the meeting with my Beloved,
and my father’s house gives me pleasure no more.

The gates of the sky are opened, the temple is revealed :
I meet my husband, and leave at His feet
the offering of my body and my mind.

(Kabîr)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Danse, ô mon coeur ! (Kabîr)

Posted by arbrealettres sur 4 juin 2017



Illustration: Tomas Januska
    
Danse, ô mon coeur !
Aujourd’hui danse bondis de joie.

Les accents de l’amour emplissent les Jours et les nuits de musique
et l’univers prête l’oreille, ô mélodies !

Ivres de joie, la vie et la mort dansent au rythme de cette symphonie.
Les collines dansent et la terre et les flots.
Le monde de l’homme danse parmi le rire et les pleurs.

Pourquoi revêtir le froc du moine ?
Pourquoi vis-tu retiré du monde
dans l’orgueil de ta solitude ?

Voici mon coeur qui danse dans les délices de cent arts;
et le Créateur applaudit.

***

Dance, my heart! dance to-day with joy.
The strains of love fill the days and the nights with music
, and the world is listening to its melodies !

Mad with joy, life and death dance to the rhythm of this music.
The hills and the sea and the earth dance.
The world of man dances in laughter and tears;

Why put on the robe of the monk,
and live aloof from the world
in lonely pride ?

Behold ! my heart dances in the delight of a hundred arts;
and the Creator is well pleased.

(Kabîr)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Immensurable (Rose Ausländer)

Posted by arbrealettres sur 4 juin 2017



Illustration: Vincent Van Gogh
    
Immensurable

Il est facile de constater que cette chambre mesure 3 x 3 x 3 mètres.
Mais qui peut mesurer à quel point elle est extensible de tous côtés, à un moment précis,
extensible sans mesure jusqu’au coeur du passé et du futur?

(Rose Ausländer)

 

Recueil: Sans visa
Traduction: Eva Antonnikov
Editions: Héros-Limite

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Progrès (Rose Ausländer)

Posted by arbrealettres sur 4 juin 2017



    

Progrès

J’habite au premier étage
de la première maison
de la première rue du village.

Le village est une île.
Elle n’a qu’une rue.
La rue n’a qu’une maison.
La maison n’a qu’un étage.
J’en suis l’unique habitant.

Je vis de fruits et de poissons.
D’air marin, de soleil et de pluie.
De pensées et de rêves.
Mes amis sont dispersés à travers le monde entier.

Pour nous écrire,
nous mettons des bouteilles à la mer.
J’ignore le nom de mon île.

De temps en temps,
une bouteille accoste au rivage de l’île.
De cette façon, j’apprends ce qui se passe dans le monde,
les progrès immenses atteints en tous domaines.

Les guerres et les assassinats
sont en nombre croissant.
Chacun est fier de sa guerre,
de sa victoire
et même de sa défaite.

(Rose Ausländer)

 

Recueil: Sans visa
Traduction: Eva Antonnikov
Editions: Héros-Limite

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :