Arbrealettres

Poésie

Quelquefois (Elise Turcotte)

Posted by arbrealettres sur 5 juin 2017



    

Quelquefois, elle (Maria, sa fille)
s’arrête de jouer et me demande de venir la consoler.
Je la console.
Même si je ne sais pas de quoi.

C’est une chose que son père n’a jamais su faire pour moi.
Ni aucun homme d’ailleurs.

Quand on pleure, il faut passer une sorte d’examen,
être capable de dire pourquoi, et, si on réussit,
on a le droit d’être serrée dans leurs bras.

(Elise Turcotte)

Illustration: Edvard Munch

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :