Arbrealettres

Poésie

Printemps plein d’indolence (André Gide)

Posted by arbrealettres sur 8 juin 2017



 

Kristoff L   mais-le-printemps

Printemps plein d’indolence,
j’implore ta clémence.
A toi, plein de langueur,
j’abandonne mon coeur.
Ma pensée indécise
flotte au gré de la brise.
Un ruissellement tendre me pénètre de miel.
Ah! N’entendre, ah! ne voir
qu’à travers le sommeil.
A travers ma paupière,
j’accueille ta lumière, Soleil,
qui me caresse, pardonne à ma paresse,
bois mon coeur sans défense,
Soleil plein d’indulgence.

(André Gide)

Illustration: Kristoff L

 

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :