Arbrealettres

Poésie

Le lait des chats (Charles Guérin)

Posted by arbrealettres sur 12 juin 2017



Le lait des chats

Les chats trempent leur langue rose
Au bord des soucoupes de lait ;
Les yeux fixés sur le soufflet,
Le chien bâille en songeant, morose.

Et tandis qu’il songe et repose
Près de la flamme au chaud reflet,
Les chats trempent leur langue rose
Au bord des soucoupes de lait.

Dans le salon, seul le feu glose ;
Mère-grand dit son chapelet,
Suzanne dort sur un ourlet,
Et dans le lait, paupière close,
Les chats trempent leur langue rose.

(Charles Guérin)

Illustration: Brunel Neuville

Une Réponse vers “Le lait des chats (Charles Guérin)”

  1. Planète de Schrödinger
    ———-

    Au Déluge ils n’ont pris que douze chats dans l’Arche,
    Des chats intermittents qui se cachaient sous l’eau ;
    Les autres animaux avaient fui au galop,
    Dont quelques survivants sur cet Océan marchent.

    Pour observer un chat c’est toute une démarche,
    Deux ou trois physiciens se mettent au boulot,
    Ayant pour chef de Dirac (notre copain Paulot) ;
    Car tous, nous écoutons ce sage patriarche.

    Quelques observateurs ont parfois défailli,
    Leur coeur perplexe fut par le doute assailli,
    Ne pouvant démêler le noeud d’un polynôme.

    Nous tenons de ces chats un décompte officiel,
    Calculant, tout au moins, des résultats partiels ;
    Nous détenons la clé d’un étrange royaume.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :