Arbrealettres

Poésie

Cavalier de brume (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 13 juin 2017



Cavalier de brume

Ce que tu vois,
ce que tu
bois,

ce qui frôle ta paupière,
pèse dans ta main,
s’allège,

ce qui te lisse, te ploie,
ce qui gronde
puis s’apaise,

ce qui lèche le feuillage,
fend la graine,
la partage,

ce qui parle à ton oreille
et ne dit rien
que le vent,

ce qui glace,
ce qui brûle,
ce qui te vêt,
te dénude,

c’est le sang et c’est la chair
de l’oublié,
du cavalier de brume.

(Jean Joubert)


Illustration: Albert Edelfelt

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :