Arbrealettres

Poésie

Archive for 14 juin 2017

Silence au coeur scellé (Lucie Albertini)

Posted by arbrealettres sur 14 juin 2017



Silence
Au coeur scellé.

L’ombre s’épure.

Au coeur du vide,
L’horizon veille.

(Lucie Albertini)

Illustration: Béatrice Hunckler

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | 4 Comments »

Testament du silence (Lucie Albertini)

Posted by arbrealettres sur 14 juin 2017



Testament du silence,

Vivre cette distance,
L’indicible nous lie.

(Lucie Albertini)

Illustration: Alberto Galvez

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | 3 Comments »

Le Mot (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 14 juin 2017



Le Mot

Que criait l’invisible bouche? Quelle gorge gonflée de pluie
soufflait dans l’ordre sec l’appel?

L’homme de nuit l’oiseau dans le creuset fondus,
unique alors et sur l’arbre dressé,
que cherchait-il, le coeur tendu, de ses ailes de rose?

(Silence clos, piège d’un astre à l’heure de l’envol.)

Toujours la quête, l’embuscade, et, sous le cri lunaire,
le fil ardent, le trébuchet des morts.

Que d’un remords comblé, que d’un essor le vent nous
arrache et nous porte
au feu de l’arbre, à son mépris, à l’extrême loi de la
sève:

lieu sans ombre, langue légère, libre de l’ossement,

(Jean Joubert)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Douceur, surprise (Lucie Albertini)

Posted by arbrealettres sur 14 juin 2017



Douceur, surprise,
Jeunesse
A vie conquise,

Ton visage affirme
La paix
D’une beauté cachée.

Il est approche secrète,
En moi,
De l’absolue beauté.

(Lucie Albertini)

Illustration: Alberto Galvez

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Porte du Soleil (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 14 juin 2017



La Porte du Soleil

Lorsqu’il faudra sortir du monde vert
que ce soit par la porte du soleil,
la gueule du lion, qui tourne et flambe
sur les parvis de sable,

que ce soit par des chemins de feu,
le rugissement et l’orage.

Laissons la terre aux larves, aux racines,
à la moiteur des naissances futures.

Laissons l’air qui nous trompa.
Dans le ciel où rôde la foudre
un ange bleu s’évapore.

Et que l’eau fume, la sorcière,
sur les laves incendiées.

Dans l’au-delà de la peur
règne un dieu nu
dont la mâchoire brûle.

(Jean Joubert)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ici (Lucie Albertini)

Posted by arbrealettres sur 14 juin 2017



Ici
Graphite pur
Ou diamant hors cristal

Inertie primordiale
Du ghetto viscéral

Néant
Vide noir vivant
D’un espace agissant

(Lucie Albertini)

Illustration: Béatrice Hunckler

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une salade (René de Obaldia)

Posted by arbrealettres sur 14 juin 2017



Une salade peut passer toute une nuit
à regarder une étoile sans rougir

(René de Obaldia)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | 1 Comment »

Le chat noir est assis (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 14 juin 2017


Le chat noir est assis
près des tulipes rouges
Il neige

(Jean Joubert)


Illustration

Posted in poésie | Leave a Comment »

Le silence (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 14 juin 2017



Le silence
est le secret des pierres

(Jean Joubert)

Posted in poésie | Tagué: , , , | 1 Comment »

A la saison des feuilles noires (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 14 juin 2017



A la saison des feuilles noires
nous avons fait serment
de ne plus joindre nos bouches

(Jean Joubert)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :