Arbrealettres

Poésie

La Tour (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 15 juin 2017



La Tour

Dans tes rêves tu as longtemps gravi
une muraille à l’intérieur d’une tour,
un escalier de plus en plus étroit
puis rien que des fissures
où s’accrocher des ongles
pour s’élever un peu encore

un peu encore avec une terrifiante lenteur
jusqu’à ces pierres lisses
où, tâtonnant d’abord,
tu te figes
le dos au gouffre.

Que cherchais-tu ?
Nul souvenir là-haut d’une lueur
ni d’un appel, ou bien cela fut oublié.
Il fallait monter, rien de plus,
et rien n’était promis
sinon toujours l’attente et le vertige.

Tu ne rêves plus ce rêve.
A vrai dire, tu ne rêves plus.
Tu n’as pas renoncé pourtant,
même si ta force sans doute s’amenuise,
ou peut-être fallait-il une autre force
qui ne te fut pas accordée.

Cette tour doit bien se situer quelque part,
une très haute tour dans un désert
que ne mentionnent ni les livres ni les cartes.

(Jean Joubert)

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :