Arbrealettres

Poésie

Archive for 19 juin 2017

Ressembler à l’oiseau (Luc Bérimont)

Posted by arbrealettres sur 19 juin 2017



Ressembler à l’oiseau
(plus à son chant
qu’à l’oiseau lui même
plus au bleu qu’à son chant
plus au chant qu’au bleu même)

(Luc Bérimont)

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Rien n’efface le vent (Jacqueline Saint-Jean)

Posted by arbrealettres sur 19 juin 2017



Rien n’efface le vent disait la fugitive
et sa voix le renvoie sur ses routes de fable
Il marchait vers la ville
la même ville engloutie dans l’histoire
derrière le rempart des recommencements
Tu tournes en rond dans ce tourment
Rien à voir avec ces cavaliers d’orage
qui traversent novembre ivres de feuilles
sinon ce grésil obsédant dans le sang
Il marche dans la plaine des disparitions
où l’énigme dresse ses pierres
Et parfois pour peupler ce silence de steppe
il plaque son oreille aux poteaux de passage

(Jacqueline Saint-Jean)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Joaillier des circonstances (Jack Keguenne)9

Posted by arbrealettres sur 19 juin 2017



joaillier des circonstances
sertir l’éclat d’un regard
en mémoire définitive

(Jack Keguenne)

Illustration: Dina Shubin

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Un baobab (Jean Orizet)

Posted by arbrealettres sur 19 juin 2017



Un baobab

Un paisible et géant baobab.

C’était la dernière vision humaine
qu’emportaient les esclaves noirs de Gorée
avant d’entrer, presque à quatre pattes,
dans les réduits ouvrant directement sur
la mer, d’où ils partaient pour les Amériques.

Chaque fois que l’un d’eux mourait,
dans ses fers, à fond de cale, il poussait,
quelque part sur une savane d’Afrique,
un baobab.

(Jean Orizet)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Miséricorde (Tristan Cabral)

Posted by arbrealettres sur 19 juin 2017



 

Miséricorde

Je sais qu’un jour
mon coeur cassera comme une corde.
Comme celle d’un violon
ou celle d’un vieux puits.
J’attends déjà ce jour,
j’entends déjà ce bruit.
Une voix me dit:
« N’oublie pas aujourd’hui
d’aller chez l’accordeur… »

(Tristan Cabral)

Miséricorde
(nom donné au tout petit poignard qui servait à égorger les chevaliers tombés au sol)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 6 Comments »

La rose penche la tête (Zbigniew Herbert)

Posted by arbrealettres sur 19 juin 2017



la rose penche la tête
comme si elle avait des bras

elle résiste au vent
et le vent s’en va seul

sans dire un mot
sans dire un mot

plus la rose meurt
plus il est difficile d’en parler

(Zbigniew Herbert)

Illustration: Vladimir Kush

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le temps de tourner la tête (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 19 juin 2017



Le temps de tourner la tête
et déjà tu n’es plus la même.
La bête qui bouge en toi,
qui te parcourt, qui t’occupe,
flairant le jour au bleu des veines,
tramant la nuit au creux des reins,
la bête obscure a bronché.
Elle se fige, elle a vieilli.
A peine si je reconnais
le jeune masque de neige
sur la rive dévastée.

Entre mon corps et l’étrangère
qui dérive à mon côté,
s’épaissit le cri de la mer.

(Jean Joubert)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je te trouve dans l’étoile (Georges Bataille)

Posted by arbrealettres sur 19 juin 2017



Atsushi Suwa 108 [1280x768]

 

Je te trouve dans l’étoile
je te trouve dans la mort
tu es le gel de ma bouche
tu as l’odeur d’une morte

tes seins s’ouvrent comme la bière
et me rient de l’au-delà
tes deux longues cuisses délirent
ton ventre est nu comme un râle

tu es belle comme la peur
tu es folle comme une morte

(Georges Bataille)

Illustration: Atsushi Suwa

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Tout près de là, dans l’univers (Lucie Albertini)

Posted by arbrealettres sur 19 juin 2017



Tout près de là,
Dans l’univers,

Ni toi, ni moi,
Ne sommes nés,

Et se peut-il
Que sur ce coin de terre,

Notre vie, par ma voix,
S’égrène au passé.

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 2 Comments »

Retouche à la malhonnêteté (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 19 juin 2017



retouche à la malhonnêteté

dérobés aux enfers
les escaliers à vis du paradis
on les monte à l’envers
demain devient jadis

(Daniel Boulanger)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :