Arbrealettres

Poésie

Merveilleuse et terrible nécessité d’écrire (Georges Bonnet)

Posted by arbrealettres sur 25 juin 2017



Elle naît en moi
toujours de fatigues ou de désirs
trop longtemps amoncelés
d’une pitié d’une colère
de la conjuration des morts
parfois d’humbles choses
qui ont peur d’entrer dans le temps
d’une pomme précédée de son odeur
de bêtes cloîtrées
en leur vie de feuilles mortes
de terres et de collines solitaires
elle revient comme un chemin
où l’on repose chaque jour
ses pas dans ses pas
comme un setter à l’automne
retrouve en sa folie l’odeur du gibier
Cette merveilleuse
et terrible nécessité d’écrire

(Georges Bonnet)

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :