Arbrealettres

Poésie

La campanule (Emily Brontë)

Posted by arbrealettres sur 26 juin 2017



La campanule est la fleur la plus suave
Ondoyant dans l’air de l’été
Ses clochettes ont le suprême pouvoir
D’apaiser le souci de mon âme

Il y a dans la pourpre bruyère un charme
Trop violemment, tristement cher
La violette a une haleine parfumée
Mais le parfum ne peut égayer

***

The blue bell is the sweetest flower
That waves in summer air
Its blossoms have the mightiest power
To soothe my spirit’s care

There is a spell in purple heath
Too wildly, sadly dear
The violet has a fragrant breath
But fragrance will not cheer

(Emily Brontë)

Découvert ici chez Lecture/Ecriture

Illustration

 

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :