Arbrealettres

Poésie

L’Aube (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 27 juin 2017



L’Aube

Plaisir ou paresse
et l’ennui brusqué
du sort qui nous presse
aux traîtres bosquets.

Suis-je le chasseur
dont l’arme s’apprête
ou l’ombre de la peur
au front de la bête?

Il reste pourtant
– O gorge d’enfant
près de la fontaine –

une aube en jupons
dont les mains défont
la nuit souterraine

(Jean Joubert)

Illustration: William Bouguereau

2 Réponses to “L’Aube (Jean Joubert)”

  1. Lara said

    ah ……..après l’Aube de Rimbaud ……….:-)))

    mais la fin est touchante :

    une aube en jupons
    dont les mains défont
    la nuit souterraine

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :