Arbrealettres

Poésie

Les lèvres nues (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 27 juin 2017



Les lèvres nues, la langue souveraine,
la nuit fendue, le partage des eaux,
dans la toison de chine incendiée
à flanc d’orage une rumeur d’oiseaux.
Puis le loup blanc traverse les collines,
l’arbre s’incline et la neige s’est tue.
Sous l’ombre rose un bel éclair triomphe:
ma déraison, ma source, mon jardin.

(Jean Joubert)


Illustration: William Bouguereau

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :