Arbrealettres

Poésie

Ainsi nous les saluons ensemble (Hilda Doolittle)

Posted by arbrealettres sur 2 juillet 2017



Aubépine de Glastonbury  [800x600]

Hommage aux anges
[17]

Ainsi nous les saluons ensemble,
l’un en contraste à l’autre,

deux des sept Esprits,
installés devant Dieu

tels des lampes sur le grand-autel,
car l’un doit inexorablement

prendre son feu à l’autre
comme le printemps à l’hiver,

et sûrement jamais, jamais
un printemps ne fut aussi abondant

que celui-là ; jamais, jamais
une saison ne fut aussi étonnante,

plus riche en feuille et couleur ;
dis-moi, dans quel autre endroit

trouveras-tu le murier qui fleurit
en mai et rose-pourpre ?

dis-moi, dans quelle autre ville
trouveras-tu l’aubépine de mai

si délicate, vert-blanc, opalescente
comme notre joyau dans le creuset ?

***

So we hail them together,
one to contrast the other,

two of the seven Spirits,
set before God

as lamps on the high-altar,
for one must inexorably

take fire from the other
as spring from winter,

and surely never, never
was a spring more bountiful

than this; never, never
was a season more beautiful,

richer in leaf and colour;
tell me, in what other place

will you find the may flowering
mulberry and rose-purple?

tell me, in what other city
will you find the may-tree

so delicate, green-white, opalescent
like our jewel in the crucible?

(Hilda Doolittle)

 Illustration

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :