Arbrealettres

Poésie

Quand s’apaise le vent (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 2 juillet 2017




    
Quand s’apaise le vent
Un cerf
brame au loin
Nous nous taisons

Quelle ombre lumineuse
attend encore

Jamais entrevue
Jamais ignorée
rappelant
soudain
La promesse tenue

Un jour d’avant
notre naissance

(François Cheng)

 

Recueil: A l’orient de tout
Editions: Gallimard

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :