Arbrealettres

Poésie

Archive for 3 juillet 2017

Nommer chaque chose à part (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 3 juillet 2017




    
Nommer chaque chose à part
est le commencement de tout
Mais dire ce qui surgit d’entre elles
toujours neuf
et imprévu
C’est
chaque fois
recommencer le monde

Entre arbre et nuage
Que passe oiseau blessé ou vent ravi
Que l’éclat furtif s’inscrive
entre les yeux
entre les lèvres
À la vraie vie
indéfiniment
nous renaissons

(François Cheng)

 

Recueil: A l’orient de tout
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’infini qui sépare (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 3 juillet 2017



Illustration
    

L’infini qui sépare
Le silex bref
de la flamme durable
La chenille grimpante
de la chute des feuilles
L’appel de l’enfant perdu
de la mère qui attend
L’infini que traverse le souffle
du Vide médian
Là est le lieu de vie
Là est le lieu
Là est

(François Cheng)

 

Recueil: A l’orient de tout
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Du yin et du yang (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 3 juillet 2017




    
Du yin et du yang
Tirer l’élan
Tirer l’éclat
Vers le plus tendu
de l’interaction
Vers la culminance
du cercle rythmique

La chair s’y accomplit
dans l’inaccompli
Le fruit s’y clôt
dans l’inclos

L’inépuisable saveur
Née de l’éternité
d’une saison
N’est autre que la promesse
Enfin tenue
entre deux mains

(François Cheng)

 

Recueil: A l’orient de tout
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Vrai toujours (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 3 juillet 2017



Illustration: Maurits Cornelis Escher
    
Le Vrai toujours
Est ce qui naît
d’entre nous
Et qui sans nous
ne serait pas

Né d’entre nous
Selon le souffle
du pur échange
Le Vrai toujours
Est ce qui tremble
Entre frayeur et appel

Entre regard et silence

(François Cheng)

 

Recueil: A l’orient de tout
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La vraie gloire est ici (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 3 juillet 2017



Illustration
    
La vraie gloire est ici
Nous passons à côté
Quelques jades croqués
Et maints lotus mâchés
Au travers des ténèbres
Nous ne périrons pas

La vraie vie est ici
Nous passons à côté
Mousse ou limon mâché
Lave ou glace croquée
Mourant de nostalgie
Périrons-nous un jour ?

La vraie voie est ici
Par ici nous passons
Nous aurons toujours soif
Et toujours aurons faim
Au travers des ténèbres
Jamais ne périrons

(François Cheng)

 

Recueil: A l’orient de tout
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le jour donne à vivre (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 3 juillet 2017




    
Le jour donne à vivre
La nuit donne à voir

Tout aller clarté
Tout retour obscur

Obscur sur obscur
La lune en miroir

Il ne nous est vie
Que du pur revoir

(François Cheng)

 

Recueil: A l’orient de tout
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Cette bougie (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 3 juillet 2017




    
Cette bougie
Que nous protégeons encore
de nos mains

Elle nous protège
De ses éclats d’un instant
de son ombre consentie

(François Cheng)

 

Recueil: A l’orient de tout
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

L’immense nuit (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 3 juillet 2017




    
L’immense nuit du monde
Semée d’étoiles
Prendrait-elle jamais sens
Hors de notre regard ?

Et l’immonde de notre nuit
Trouée de cris
Susciterait-il jamais écho
Hors de notre ouïe ?

(François Cheng)

 

Recueil: A l’orient de tout
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un jour si je me perds en toi (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 3 juillet 2017




    
Un jour si je me perds en toi
me rappelleras-tu mon nom
Un jour en toi si tu me retrouves
me révéleras-tu ton nom

Si de ma main je te heurte
m’ouvriras-tu ta paume
Si de ma main je te blesse
me donneras-tu ton sang

Jour après jour si je te harcèle
m’épargneras-tu la peur
Nuit après nuit si je t’épuise
me passeras-tu ton feu

Privé d’air, d’eau si je t’oublie
m’accueilleras-tu néanmoins
Coquille éclatée si je m’oublie
m’habiteras-tu enfin

(François Cheng)

 

Recueil: A l’orient de tout
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Ne plus te chercher (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 3 juillet 2017




    
Ne plus te chercher
ni en toi
ni en moi
Abandonné
Au battement solidaire
entre deux abîmes
La vie promise
La vie donnée
Au plus obscur de l’heure
du lieu
Au plus insu
de soi

(François Cheng)

 

Recueil: A l’orient de tout
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :