Arbrealettres

Poésie

Au commencement était la Parole (Hilda Doolittle)

Posted by arbrealettres sur 3 juillet 2017



Thot

Les murs ne tombent pas
[10]

Mais nous luttons pour la vie,
nous luttons, disent-ils, pour le souffle,

donc à quoi bon vos gribouillages ?
à ceci — nous les emportons avec nous

au-delà de la mort ; Mercure, Hermès, Thot
inventèrent l’écriture, lettres, palette ;

les notes de flûte ou de lyre
sur papyrus ou parchemin

sont magiques, gravées, indélébiles,
sur l’atmosphère, quelque part,

à jamais ; souviens-toi, ô Épée,
tu es le plus jeune frère, le dernier-né,

ton Triomphe, même le plus jubilant,
doit un jour s’achever,

au commencement
était la Parole.

***

But we fight for life,
we fight, they say, for breath,

so what good are your scribblings?
this—we take them with us

S beyond death; Mercury, Hermes, Thoth
invented the script, letters, palette;

the indicated flute or lyre-notes
on papyrus or parchment

are magic, indelibly stamped
on the atmosphere somewhere,

forever; remember, O Sword,
you are the younger brother, the latter-born,

your Triumph, however exultant,
must one day be over,

in the beginning
was the Word.

(Hilda Doolittle)

 

 

Publicités

2 Réponses to “Au commencement était la Parole (Hilda Doolittle)”

  1. Lara said

    Bien navrée mais Miss Doolittle ne m’inspire pas 🙂

    • arbrealettres said

      😉 pas grave! Dans ses mots obscurs sans doute quelques lueurs pour des initiés mais il faut s’accrocher en effet!! 😉

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :