Arbrealettres

Poésie

D’abord ma main droite, puis ma main gauche (Hilda Doolittle)

Posted by arbrealettres sur 3 juillet 2017



Phrixos [800x600]

Les murs ne tombent pas
[22]

D’abord ma main droite,
puis ma main gauche

agrippent ta laine bouclée ;
emmène-moi, emmène-moi chez moi,

ma voix gémit depuis le sol ;
emmène-moi chez moi, Père :

aussi pâle que le ver dans l’herbe,
et pourtant une étincelle

jaillie d’un rocher sous ton sabot :
Amen, tu es si chaud,

cache-moi dans ta toison,
broute-moi avec la première herbe ;

que tes dents me dévorent,
que je me réchauffe dans ton ventre,

le disque-soleil,
le Soleil réincarné.

***

Now my right hand,
now my left hand

clutch your curled fleece;
take me home, take me home,

my voice wails from the ground;
take me home, Father:

pale as the worm in the grass,
yet I am a spark

struck by your hoof from a rock:
Amen, you are so warm,

hide me in your fleece,
crop me up with the new-grass;

let your teeth devour me,
let me be warm in your belly,

the sun-disk,
the re-born Sun.

(Hilda Doolittle)

 

 

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :