Arbrealettres

Poésie

Isis, la grande enchanteresse (Hilda Doolittle)

Posted by arbrealettres sur 3 juillet 2017



isisAilee

Les murs ne tombent pas
[34]

Nous avons vu comment les plus aimables,
soumis à une tension physique,

deviennent des loups, des chacals,
des chiens bâtards ;

nous savons en outre que la faim
peut transformer en hyène les meilleurs d’entre nous ;

en conséquence (mais nous n’oublions pas
Amour, la Créatrice,

son chariot et ses colombes blanches),
supplions Hest,

Aset, Isis, la grande enchanteresse,
avec les attributs de Serket,

la grand-mère originelle,
qui conduisait

des scorpions harnachés
devant elle.

***

We have seen how the most amiable,
under physical stress,

become wolves, jackals,
mongrel curs;

we know further that hunger
may make hyenas of the best of us;

let us, therefore (though we do not forget
Love, the Creator,

her chariot and white doves),
entreat Hest,

Aset, Isis, the great enchantress,
in her attribute of Serqet,

the original great-mother,
who drove

harnessed scorpions
before her.

(Hilda Doolittle)

 

 

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :