Arbrealettres

Poésie

Le temps s’accroche aux fenêtres (Ahmed Ben Mahmoud)

Posted by arbrealettres sur 10 juillet 2017



 

Le temps s’accroche aux fenêtres
De l’automne des feuilles folles
Tourbillonnent sur la place
Une automobile passe
La cadence d’une canne sur l’asphalte
Un chat ronronne
Les arbres d’ornement dorment
Les souvenirs sont des pièces
Au prix d’usine
Des siestes à l’encre de chine
Un mirage dans le regard
Qui s’envole.

(Ahmed Ben Mahmoud)

 

 

 

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :