Arbrealettres

Poésie

LES YEUX me brûlent de soif (Djamal Amrani)

Posted by arbrealettres sur 11 juillet 2017



LES YEUX me brûlent de soif
sous le poids de notre science
à ciel ouvert tu gis
dans la joie de mes veines
Je me repeuple à la tendresse
de nos semences
Bouche close dans un désert de laves
Jamais je ne cesserai de m’y mouvoir
– tristesse tiède tapie derrière un coeur charnel
Printemps comme un buisson repu.

(Djamal Amrani)

Illustration: Arthur Braginsky

 

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :