Arbrealettres

Poésie

Le carillon (Francis Carco)

Posted by arbrealettres sur 12 juillet 2017



Le carillon

Le carillon bat dans la pluie
Méticuleuse de province.
Le carillon bat, chante et grince

Sous ma fenêtre et je t’écris :
« Il pleut. Vas-tu m’aimer longtemps ma tendre amie ? »

Je n’en sais rien. Tu n’en sais rien

Et notre amour si plein de frissons et de grâce
Pourrait mourir, comme le soleil passe,

Comme un brisement frais du vent léger s’éteint,
Sans que rien ait changé du monde et de l’espace
Sans que mon cœur en soit, hélas ! moins incertain

(Francis Carco)

Découvert ici: http://www.ipernity.com/blog/lara-alpha

 

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :