Arbrealettres

Poésie

Archive for 14 juillet 2017

Tout ce qui vit est unique (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 14 juillet 2017



Illustration   
    
Tout ce qui vit est unique :
Ce lieu, ce feu, cet instant,
Ce soleil buvant rosée,
Cette brise hélant écho,
Ces gestes nôtres, ce regard…
Quel dieu donc, sinon unique,

Peut-il répondre à nos cris?

(François Cheng)

 

Recueil: La vraie gloire est ici
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Parfois, ce qui se murmure en nous (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 14 juillet 2017



Illustration: Odilon Redon
    
Parfois, ce qui se murmure en nous
Devient audible. Nous entendons
Alors tant et tant d’autres murmures
Chez les vivants et les morts, depuis
La nuit des temps, disant un secret
Lancinant jamais éclairci, basse

Continue de la Voie qui seule sait.

(François Cheng)

 

Recueil: La vraie gloire est ici
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le coup de vent ne retiendra rien (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 14 juillet 2017



    

Le coup de vent ne retiendra rien.
Il disperse toute la senteur
Des champs de blé mûri à point
Craquant sous la chaleur de juin.
Seules les sauterelles sur épis
Crient leur soif à la vieille plaine,

Lorsque se tait la voix humaine.

(François Cheng)

 

Recueil: La vraie gloire est ici
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

À un jardin (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 14 juillet 2017




    
À un jardin

Oui nécessaire clôture
Pour que le lieu devienne lien
Et le temps attente.

Que le sentier mène à l’amante,
Que tout désir aille à son terme,
Que chaque fleur porte visage et nom,
Que chaque fruit préserve faim et soif,
Que vent et pluie soir et aube
Renouvellent leurs offrandes sur l’herbe,
Que l’infini, lui, fasse halte
Sur la cime des pins.

Oui nécessaire clôture
Pour que le lieu soit appel,
Et l’instant répons sans fin.

(François Cheng)

 

Recueil: La vraie gloire est ici
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La pluie chante en nous (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 14 juillet 2017




    
La pluie chante en nous son retour éternel,
En nous la terre oublieuse retrace son chemin.

Senteur des collines en fête,
Murmure des pêchers en fleur,
Sourire des auvents en larmes,
Tout feu pris toute fumée bue,
Toute chair au sang délivré,
Et tout mot soudain souvenu.

Dans le coeur désert, nous reprenons goutte à goutte
La source que nous avions cédée aux saisons.

(François Cheng)

 

Recueil: La vraie gloire est ici
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Toute la splendeur d’un soir (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 14 juillet 2017



Illustration: Alphonse Osbert
    
Toute la splendeur d’un soir
Captée ici par un oeil…
Est-ce nous qui cherchons à la voir?
Est-ce elle qui cherche a être vue ?
Toute la splendeur de l’univers,
Espace d’un soir, a ému.

Nous qui voyons, sommes-nous vus ?
Quelque chose a donc ébloui,
Et quelqu’un a vu.

L’univers en nous s’est ému,
Espace d’un bref soir.
Ce don suffit-il pour nous combler?
Cet instant a-t-il suffi

Pour combler enfin l’in-fini ?

(François Cheng)

 

Recueil: La vraie gloire est ici
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’hôte invisible (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 14 juillet 2017



Illustration: Odilon Redon
    
L’hôte invisible

Déjà là?
Ou n’est pas?

Averse ou chant d’oiseau,
Givres ou lys fleuris,
Désir ou son écho,
Amour ou sa blessure…
Le diamant de l’instant
Taille à vif
Dans les interstices.

Porte close,
Songe ouvert,
Tel est l’accueil
De la demeure humaine.

L’invisible hôte

Déjà là?
Ou n’est pas?

(François Cheng)

 

Recueil: La vraie gloire est ici
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nous avons créé des signes (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 14 juillet 2017



Illustration; Danielle Rannou
    
Nous avons créé des signes
Pour que Tu nous fasses signe.

Ce coup de vent, est-ce Toi ?
Ce cri d’une biche égarée ?

Ce chien qui aboie la lune ?
Ces feuilles d’érable qui saignent?

« Plus que nommer, déchiffrez ! »

(François Cheng)

 

Recueil: La vraie gloire est ici
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ces mots (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 14 juillet 2017



Illustration: Odilon Redon
    
Ces mots qui révèlent, qui prophétisent,
D’autres qui bousculent, qui bouleversent:
Une parole donc, la nôtre, criblée
D’éclairs, de rafales, ou tamisée
De brises, de chuchotis,
Fondue tout d’un coup dans la résonance,
Où les dires trop humains tentent
De déchiffrer ou de déchirer

L’éternel voile de l’innommé.

(François Cheng)

 

Recueil: La vraie gloire est ici
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tout est signe (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 14 juillet 2017



    

Tout est signe,
Tout fait signe,
Souffle qui passe,
Fruit qui s’offre,
Main qui touche,
Face qui crie :
« Retourne-toi,
Reprends-toi,
Reçois tout
et fais signe ! »

(François Cheng)

 

Recueil: La vraie gloire est ici
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :