Arbrealettres

Poésie

Chute de météore (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 15 juillet 2017




    
Chute de météore
Au-dedans de soi,
À corps perdu,
à corps fendu.

Craquement, fracture,
Creusant le vide,
Jusqu’à la venue
du haut silence…

Lointainement alors,
Par-delà l’oubli,
Se fait entendre,
du sol ouvert,

Le gémissement
d’une tendre herbe.

(François Cheng)

 

Recueil: La vraie gloire est ici
Editions: Gallimard
Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :