Arbrealettres

Poésie

Du haut de la colline (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 16 juillet 2017



Du haut de la colline, tu ne distingues pas les hommes,
mais les bruits de la ville montent clair.
Parmi eux, tu reconnaîtrais une plainte.

(Jean Joubert)

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :