Arbrealettres

Poésie

CRÉPUSCULE (La Flûte de Jade)

Posted by arbrealettres sur 17 juillet 2017



CRÉPUSCULE

Du sommet de la colline, je regardais le lac tempétueux
qui secouait une barque, image de notre destinée.
Elle disparut bientôt dans la brume.

De l’autre côté du ciel, le soleil, à son déclin, rougeoyait,
n’éclairant plus que les cimes des montagnes.
Des pans d’ombre s’abattaient sur la plaine.
Les îles du lac ressemblaient à des perles noires enchâssées dans une immense améthyste.
Au delà du fleuve, la forêt, imbibée de nuit,
était une longue chevelure que dominait,
comme un peigne d’argent, le croissant de la lune.

J’ai pris mon luth,
et j’ai chanté jusqu’à l’heure où se fanent les bouquets des constellations.

(La Flûte de Jade)

 

 

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :