Arbrealettres

Poésie

Le dictateur (Gianni Rodari)

Posted by arbrealettres sur 19 juillet 2017



Le dictateur

Un point tout petit petit
mais d’orgueil tout bouffi
criait d’une voix furibonde:
“Après moi la fin du monde!”

Devant cette conduite indigne,
les mots protestèrent: “Il est fou!
Il se croit un point-c’est-tout,
et il n’est qu’un point-à-la-ligne!”

Alors au milieu de la feuille
ils le laissèrent tout seul,
et le monde continua
sans lui une ligne plus bas.

(Gianni Rodari)

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :