Arbrealettres

Poésie

Archive for 20 juillet 2017

Dernier Rêve du Coeur (Renée Vivien)

Posted by arbrealettres sur 20 juillet 2017




    
Dernier Rêve du Coeur

Oui, je voudrais mourir par un jour de printemps
Parfumé de violettes et vigoureux de sève
Comme un premier amour avec un premier rêve,
Et c’est le seul moment de bonheur que j’attends

Par un jour blond et jeune aux rayons éclatants
Une heure de printemps aussi douce que brève
Et je veux bien alors que ma vie s’achève
Car ils seront très doux mes derniers instants

Rêvant mon dernier rêve ô la douceur des cieux
je mourrai sans regret, le soleil dans les yeux
Dans l’âme les parfums des naissantes violettes

J’aurai tout oublié, le passé détesté
Mes désillusions et mes douleurs muettes
Et rien que l’amour ne me sera resté.

(Renée Vivien)

 

Recueil: Dans un coin de violettes
Editions: E. SANSOT & Cie

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les Musiciennes mortes (Renée Vivien)

Posted by arbrealettres sur 20 juillet 2017



Illustration: Maurice Denis

Les Musiciennes mortes

J’entends passer tout près l’essaim des musiciennes.
C’est le groupe sacré des âmes d’autrefois
Dont l’harmonie intime éclatait dans la voix,
Dans le clavier sonore ou les lyres anciennes.

Leurs pas font murmurer les harpes éoliennes.
Leurs esprits harmonieux hantent l’ombre des bois
Pour enseigner leur art et leurs divines lois
Aux jeunes rossignols, muses aériennes

Où leur vol passe, l’air a de légers frissons.
Elles viennent mêler leurs antiques chansons
Aux forêts, de mystère et d’ombre recouvertes.

Comme pour exhaler le chant ou le soupir,
Je les vois hésiter, les lèvres entrouvertes,
Et le poète seul les entend revenir.

(Renée Vivien)

 

Recueil: Dans un coin de violettes
Editions: E. SANSOT & Cie

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A mon Poète et Ami (Renée Vivien)

Posted by arbrealettres sur 20 juillet 2017



Illustration: Marc Chagall
    
A mon Poète et Ami

Vos vers, ces doux oiseaux, m’apportent sur leurs ailes
Des paroles de votre coeur, —
Ils viennent, comme un vol de blanches tourterelles
A travers la mer en fureur.

Ils viennent de bien loin, pour chanter à mon coeur
Tout ce qu’a murmuré le vôtre,
Vos vers, ces doux oiseaux, m’apportent le bonheur
En passant d’un rivage à l’autre.

Vos vers, ces doux oiseaux, m’apportent sur leurs ailes
Des paroles de mon ami,
De mon ami lointain aux pensées fidèles, —
Et joyeux, mon coeur a frémi.

Leur essor a toujours un frisson de tendresse
Quand ils se posent sur mon coeur, —
Ils viennent vos doux vers, me répéter sans cesse
Des mots d’ami pleins de douceur.

Alors, je ne suis plus tellement isolée,
Et mon coeur de joie a frémi,
Vos vers, ces doux oiseaux, m’ont souvent consolée,
O mon poète et ami.

(Renée Vivien)

 

Recueil: Dans un coin de violettes
Editions: E. SANSOT & Cie

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A l’Absente (Renée Vivien)

Posted by arbrealettres sur 20 juillet 2017




    
A l’Absente

Oui, c’est toi mon rêve suprême
Pendant ces longs, ces mornes jours
Où je pleure au fond de moi-même
L’exil triste de nos amours ! —

N’as-tu pas senti qu’un moment
Lasse de ses souffrances vaines
Mon âme allait éperdument
Vers tes chères lèvres lointaines ? —

N’as-tu pas entendu, ma blonde,
Le bruit d’un sanglot qui revient
Dans le coeur de la nuit profonde ? —
C’est mon amour qui se souvient. —

(Renée Vivien)

 

Recueil: Dans un coin de violettes
Editions: E. SANSOT & Cie

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Des refrains de simples couplets (Renée Vivien)

Posted by arbrealettres sur 20 juillet 2017



Illustration: Andrzej Malinowski

    

Des refrains de simples couplets

Des refrains de simples couplets
Flottent là-bas, à la dérive…
Délicatement sensitive
Ton âme est pleine de reflets.

Dans l’ombre, parmi les accords
Et les souffles de tubéreuse,
Resplendit, ô vierge amoureuse !
La flamme blanche de ton corps…

(Renée Vivien)

 

Recueil: Dans un coin de violettes
Editions: E. SANSOT & Cie

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Poème (Renée Vivien)

Posted by arbrealettres sur 20 juillet 2017



Illustration
    
Poème

J’ai ruiné mon coeur, j’ai dévasté mon âme
Et je suis aujourd’hui le mendiant d’amour :
Des souvenirs, pareils à la vermine infâme,
Me rongent à la face implacable du jour.
J’ai ruiné mon coeur, j’ai dévasté mon âme,
Et je viens lâchement implorer du destin
Un reflet de tes yeux au caprice divin,
O forme fugitive, ô pâleur parfumée
Si prodigalement, si largement aimée !

J’ai cherché ton regard dans les yeux étrangers,
J’ai cherché ton baiser sur des lèvres fuyantes ;
La vigne qui rougit au soleil des vergers
M’a versé dans ses flots le rire des Bacchantes ;
J’ai cherché ton parfum sur les lits étrangers
Sans libérer mon coeur de tes âpres caresses.
Et, comme les soupirs des plaintives maîtresses
Qui pleurent dans la nuit un été sans retour,
J’entends gémir l’écho des paroles d’amour.

O forme fugitive, ô pâleur parfumée,
Incertaine douceur arrachée au destin,
Si prodigalement, si largement aimée,
J’ai perdu ton sourire au caprice divin ;
O forme fugitive, ô pâleur parfumée,
Tu m’as fait aujourd’hui le mendiant d’amour
Etalant à la face implacable du jour
La douleur sans beauté d’une misère infâme…
J’ai ruiné mon coeur, j’ai dévasté mon âme.

(Renée Vivien)

 

Recueil: Dans un coin de violettes
Editions: E. SANSOT & Cie

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mon Paradis (Renée Vivien)

Posted by arbrealettres sur 20 juillet 2017




    
Mon Paradis

Mon Paradis est un doux pré de violettes
Où le chant régnera sur des âmes muettes.
Mon ciel est un beau chant parmi les violettes.

Mon Ciel est la très calme éternité du soir
Où le regard se fait plus profond pour mieux voir
Et c’est l’Eternité dans le ciel d’un beau soir…

Mon Paradis est une éternelle musique.
Qui s’exhale divine allégresse rythmique…
Mon Paradis est le règne de la musique…

Car ce sera, là-haut, le triomphe du chant,
Le règne de la paix dans le Ciel du couchant,
Où rien ne survit plus que l’amour et le chant.

(Renée Vivien)

 

Recueil: Dans un coin de violettes
Editions: E. SANSOT & Cie

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Adieux à la Sirène (Renée Vivien)

Posted by arbrealettres sur 20 juillet 2017



    Illustration: Victor Nizovtsev
    
Adieux à la Sirène

Je t’ai gardée, auprès de moi, toute une nuit…
Et maintenant retourne à la mer, ma Sirène !
Vers la mer, tour à tour menaçante ou sereine,
Car ton front se détourne et mon regard te fuit…

Retourne à cette mer toujours renouvelée,
Vers laquelle en secret ton songe amer revient,
Qui t’a bercée, et qui t’appelle et te retient,
Grande comme les cieux, et, comme eux, étoilée !

Toi que mes yeux en pleurs ne reverront jamais,
Qui ne peux habiter la maison chaude et tendre
Où fut notre bonheur, qui ne peux plus m’entendre,
Va, plonge dans les flots, Sirène que j’aimais !

(Renée Vivien)

 

Recueil: Dans un coin de violettes
Editions: E. SANSOT & Cie

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Perle abandonnée (Renée Vivien)

Posted by arbrealettres sur 20 juillet 2017



Illustration: George Owen 
    

Perle abandonnée

Je rends, comme l’on jette une perle à la mer,
Au néant cet amour qui me fut rare et cher…
Le voici rejeté dans le lit de la mer,
Car rien de toi jamais ne me sera plus cher…

S’échappant de mes mains, il s’en retourne aux ondes
Dont ma main le reçut… Perfides et profondes,
O vagues, qui roulez, comme roulent les mondes,
Toujours elle fut vôtre, ô cauteleuses ondes !

Reprenez le présent refusé, traîtres flots !
Avec le calme oubli des antiques sanglots,
J’ai jeté mon amour au plus profond des flots !
Qu’il devienne la proie insensible des flots…

J’ai repris mon regret et ma mélancolie.
Cet amour qui ne fut qu’un songe de folie,
Que je le lance loin de moi, que je l’oublie !
Ah ! que j’oublie, et que j’oublie, et que j’oublie…

(Renée Vivien)

 

Recueil: Dans un coin de violettes
Editions: E. SANSOT & Cie

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’aime la beauté de tes yeux étincelants (Paule Riversdale)

Posted by arbrealettres sur 20 juillet 2017



Illustration: Marie Laurencin
    
J’aime la beauté de tes yeux étincelants,
Le ton de tes cheveux dorés et chatoyants,
Ton petit nez mutin, ton front de tubéreuse,
Ton profil gracieux, ta sveltesse onduleuse.

La blancheur de tes seins pareils aux monts neigeux
Se dresse fièrement pour provoquer les cieux,
Et tes mains aux longs doigts, savants en caresses,
Laborieusement prodiguent les ivresses.

Le rythme de ta voix me cajole et me plaît,
Ton esprit si divers m’amuse et me distrait.
L’ombre du duvet blond reflété sur tes lèvres
Brûle mon jeune sang d’intolérables fièvres ;

Ta grâce d’amoureuse inlassable pâlit,
Dans l’ardeur de l’alcôve et dans l’ombre du lit,
Ton corps voluptueux sous mes baisers tressaille.
Oh ! les coups de ton cœur dans la belle bataille !

(Paule Riversdale)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :