Arbrealettres

Poésie

Souhait familier (Renée Vivien)

Posted by arbrealettres sur 21 juillet 2017




    
Souhait familier

Ô Souvenirs des soirs amèrement fidèles,
Ô l’assombrissement sur moi des grandes ailes !

S’envoler et monter dans le beau ciel du soir,
Ce serait donc la fin de l’ancien désespoir ?

Et ce serait la paix, ce serait la trêve,
Ce serait, dans un coeur, l’éternité du rêve…

Ne jamais plus se tourmenter ni s’enflammer.
Surtout, ne plus aimer ! ô Dieux ! Ne plus aimer !

(Renée Vivien)

 

Recueil: Dans un coin de violettes
Editions: E. SANSOT & Cie

Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :