Arbrealettres

Poésie

Archive for 25 juillet 2017

Au milieu des deux règnes (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2017



Illustration: Gilbert Garcin
    
Au milieu des deux règnes
Frayer l’étroit passage ;
Être le vide du coeur
Au coeur du vide médian.

D’une montagne à l’autre,
L’été suspend son vol;
Nuage en feu, pluie de grêle
Départagent les eaux.

À l’ombre d’un vautour,
Sombre à pic le couchant;
De vie à mort: un pas,
De mort à vie : un pas…

Au milieu des deux règnes
Frayer l’étroit passage,
Jusqu’au coeur du non-lieu
Où bat un coeur brisé.

(François Cheng)

 

Recueil: La vraie gloire est ici
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Entrons dans le solitaire (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2017



Illustration: William Blake
    
Entrons dans le solitaire,
Entrons dans le silencieux,

Dans le rien,
Le plus rien,
Qui se tait
Mais se sait.

Entrons dans le silencieux,
Entrons dans le solitaire,

Une voix parle,
Parle sans voix,
Qui se sait,
Mais se tait.

Entrons dans l’abyssal antre :
Effroi, frisson, ou offrande.

(François Cheng)

 

Recueil: La vraie gloire est ici
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

De quelle nuit es-tu venue ? De quel jour? (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2017



Illustration
    
De quelle nuit es-tu venue ?
De quel jour? Soudain tu es
Au coeur de tout. Les lilas
Ont frémi ; le mot est dit.
Tout prend sens, tout se découvre
Don. Dès lors, tout se transmue :
Le ciel-terre en chair aimante,
En ondes sans fin les instants.

(François Cheng)

 

Recueil: La vraie gloire est ici
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Parle-nous (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2017




    
Parle-nous,
Pour que plus rien ne soit perdu,
Ni la foudre embrasant les pins,
Ni l’argile chaude aux grillons.

Écoute-nous,
Pour que nos chants à toi dédiés,
Jaillis de la gloire d’un été,
Établissent enfin le royaume.

(François Cheng)

 

Recueil: La vraie gloire est ici
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Puisque tout ce qui est de vie se relie (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2017



    

Puisque tout ce qui est de vie
Se relie,
Nous nous soumettrons
À la marée qui emporte la lune,
A la lune qui ramène la marée,
Aux disparus sans qui nous ne serions pas,
Aux survivants sans qui nous ne serions pas,
Aux appels répétés qui diminuent,
Aux cris muets qui continuent,
Aux regards figés par les frayeurs
Au bout desquelles un chant d’enfant revient,
A ce qui revient et ne s’en va plus,
À ce qui revient et se fond dans le noir,
À chaque étoile perdue dans la nuit,
À chaque larme séchée dans la nuit,
À chaque nuit d’une vie,
À chaque minute
D’une unique nuit,
Où se réunit
Tout ce qui se relie
À la vie privée d’oubli,
À la mort abolie.

(François Cheng)

 

Recueil: La vraie gloire est ici
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Midi silence (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2017



Illustration: Pal Szinyei-Merse
    
Midi silence.
Me foudroyant
Au coeur des champs,

Un cri,

Chu de l’azur,
De ton haut vol
Qui loue et fête,

Alouette !

(François Cheng)

 

Recueil: La vraie gloire est ici
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La soif comme la faim (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2017



Illustration
    
La soif comme la faim,
Les rires comme les pleurs,
La douceur, les blessures,
La furie, les regrets,
Nous n’en jetterons rien,
Nous les emporterons tous,
Indégradables viatiques,
Pour un très long voyage.

(François Cheng)

 

Recueil: La vraie gloire est ici
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mais nous reverrons bien ceux à qui nous n’avons pas dit à temps au revoir (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2017



 Illustration
    
Mais nous reverrons bien ceux à qui
nous n’avons pas dit à temps au revoir,
Ceux qui sont partis sans dire mot
dans le long effroi du délaissement.
Nous les reverrons, car nous n’aurons
de cesse de leur dire les mots qui n’ont été
Dits à temps, de leur répéter sans fin
au revoir au revoir selon la loi de la Vie :
Toute fleur est une fleur refleurie,
toute pluie une source retrouvée, toute larme
Une peine ravivée, tout visage un regard
reconnu, tout sourire un don échangé,
Et toute vie à venir
une vie à jamais survécue-souvenue.

(François Cheng)

 

Recueil: La vraie gloire est ici
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il arrive, mais souvent, que le mystère soit proche (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2017



Illustration: Aaron Siskind
    
Il arrive, mais souvent,
Que le mystère soit proche,
Ce don d’être encore là
Jour après jour, d’ouïr
Le cri, le chant, l’envol,
De poursuivre la trace
De la brume, au travers
Du sang vif du couchant.

Il arrive, mais toujours,
Que proche soit le mystère,
Éclair d’un regard pris
Dans la tourmente des flots,
Éclat d’un geste perdu
Entre sable et roseaux,
Instants sauvés pourtant
En très longue résonance.

(François Cheng)

 

Recueil: La vraie gloire est ici
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Or, depuis si longtemps nous le savons (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2017




    
Or, depuis si longtemps
nous le savons:
Quand nous sommes à l’écoute,
nous entendons ;
Quand nous sommes aux aguets,
nous recevons.

Dans la nuit silencieuse
choit un pétale,
Derrière le mur aveugle
tinte une clochette,
Véga ne se signale
qu’aux âmes qui veillent…

Que nos demeures maintiennent
ouvert leur seuil;
Que toujours nos instants
se fassent accueil.

(François Cheng)

 

Recueil: La vraie gloire est ici
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :