Arbrealettres

Poésie

Il arrive, mais souvent, que le mystère soit proche (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2017



Illustration: Aaron Siskind
    
Il arrive, mais souvent,
Que le mystère soit proche,
Ce don d’être encore là
Jour après jour, d’ouïr
Le cri, le chant, l’envol,
De poursuivre la trace
De la brume, au travers
Du sang vif du couchant.

Il arrive, mais toujours,
Que proche soit le mystère,
Éclair d’un regard pris
Dans la tourmente des flots,
Éclat d’un geste perdu
Entre sable et roseaux,
Instants sauvés pourtant
En très longue résonance.

(François Cheng)

 

Recueil: La vraie gloire est ici
Editions: Gallimard

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :