Arbrealettres

Poésie

Chaque rue aboutit dans une femme (Achille Chavée)

Posted by arbrealettres sur 28 juillet 2017



masque ge

Chaque rue aboutit dans une femme
qui ressemble à l’aventure
dont le visage se dérobe
sous un masque de velours noir

Chaque rue aboutit dans une femme
qui s’élabore dans nos rêves
et se nourrit de notre sang
et s’enivre de notre angoisse
aboutit dans une femme nue
fatale inconnue attirante
comme un panorama secret
aux frondaisons de lanternes sanglantes

(Achille Chavée)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :